1- Droits civils et politiques

Le mérite de la consécration de ces droits revient prioritairement à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) adoptée le 10 décembre 1948 avec ses 30 articles qui promeuvent un monde idéal où le respect de la dignité humaine est une valeur partagée de tous. Considérée comme le texte fondateur en matière des droits humain, la DUDH à travers ses 30 articles garantit à tout individu un ensemble de droits parmi lesquels les droits politiques et civils à l’effet de mener une vie à l’abri du besoin et de la peur. Encore appelés droits de la « Première génération », les droits civils et politiques se rattachent au Pacte International relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) des NU élaboré en décembre 1966 et qui est entré en vigueur le 23 mars 1976. Ces droits représentent l’ensemble des droits et libertés traditionnels reposant sur une conception individualiste des droits humains ; et par conséquent immédiatement exigibles par le citoyen à son Etat. En d’autres termes, ces droits trouvent leur essence sur les notions de liberté et d’autonomie développée par le philosophe français Benjamin Constant de Rebecque dans ce sens qu’ils sont antérieurs à la société, sacrés et inaliénables, inhérents à chaque être humain et dont la mise en œuvre dépend de la volonté de chaque individu. En sommes, ces droits garantissent l’intégrité de la personne humaine d’où leur caractère naturel.

Au niveau africain, les Etats parties à la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP) garantissent ces droits au niveau du préambule de la Charte en ces termes : « Convaincus qu’il est essentiel d’accorder désormais une attention particulière au droit au développement ; que les droits civils et politiques sont indissociables des droits économiques, sociaux et culturels, tant dans leur conception que dans leur universalité ; et que la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels garantit la jouissance des droits civils et politiques ».


Quelques DDH en Afrique centrale œuvrant pour la valorisation des droits civils et politiques

Maximilienne C. NGO MBE CMR (DEX REDHAC)

Mahamat Nour Ibedou (Tchad)

Révérend Pasteur Georges Bruno NGOUSSI (Gabon)

2- Droits des personnes vivant avec un handicap

C’est un ensemble de droits qui garantissent l’intégrité physique et mentale de tout être humain sur la base de ce que les hommes naissent libres et égaux en droits et en devoirs

La DUDH (articles 1, 2 et 7) et le PIDCIP (article 2 al1) en font implicitement mention en relevant que ces droits doivent être respectés et garantis par les Etats à toute personne « sans distinction …de naissance ou de toute autre situation… ». C’est la Convention des Nations Unies relatives aux droits des personnes handicapées (article 1er) qui au niveau international consacre explicitement ces droits.

Au niveau régional, la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) en son article 18 al3 est plus explicite en ces termes : « Les personnes âgées ou handicapées ont également droit à des mesures spécifiques de protection en rapport avec leurs besoins physiques ou moraux ». C’est le protocole à cette Charte relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique adoptée le 29 janvier 2018 qui garantit expressément ces droits (articles 1er et suivant).

Quelques photos des DDH travaillant pour les personnes vivant avec un handicap

Membres du réseau de soutien aux personnes en situation de handicap dans la région du Sud-Ouest du Cameroun.

Djinet Nangtour ; aveugle et défenseur des droits des handicapés à l’organisation humanitaire inclusive au Tchad

3- Droit de la santé

C’est l’un des droits dont l’exercice ne doit faire l’objet d’aucune discrimination et dont la mise en œuvre implique une prestation de l’Etat. Il fait partie de la catégorie des droits économiques, sociaux et culturels ou droits dits de la « deuxième génération ».

Au plan international, la DUDH prévoit ce droit dans son article 25, le PIDESC en fait une consécration expresse en son article 12.

Au niveau régional, c’est l’article 16 de la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) qui en fait expressément mention.

Etant donné que toute personne doit avoir la possibilité de bénéficier des meilleurs soins de santé ainsi que la prévention contre toutes sortes de maladies avec un accès effectif aux médicaments essentiels, le REDHAC veille à ce que ce droit soit mis en œuvre dans les différents pays membres

 

Quelques DDH travaillant pour le droit de la santé

4- Droits des peuples autochtones

On entend par droits des peuples autochtones un ensemble de droits visant en la possession, à l’utilisation, à la mise en valeur et au contrôle des terres, territoires et des ressources que les peuples possèdent parce qu’ils leur appartiennent ou qui les occupent ou alors les utilisent traditionnellement pour leur survie. Ces droits prennent en compte l’exercice du pouvoir, l’existence d’un accord gouvernants-gouvernés et la libération d’une domination étrangère.

Si aucun texte ne consacre expressément ces droits, il faut néanmoins reconnaitre que la DUDH (art 17 al1 et 2), le PIDESC (art 1 al 1, 2 et 3) et la CADHP (art 14,19, 20, 21, 22 et 23) garantissent implicitement ces droits

 

Quelques DDH des droits des peuples autochtones

Ndamba Moussa Ousman ; defenseur des droits du peuple Mbororo au Cameroun

5- Droits des LGBTI

Le premier combat en vue de la promotion et la protection de ces droits est celui du traitement équitable des personnes LGBTQI+ conforment à l’article 1 de la DUDH qui stipule que : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité ». Ce traitement équitable doit être fait quelle que soit l’orientation sexuelle (lesbiennes, gay, bisexuelle, hétérosexuelle, transgenre ou cis genre). A ce jour, en dehors du Gabon où le débat s’est posé au parlement en vue de la dépénalisation de l’homosexualité, les droits des LGBTQI+ restent toujours criminalisés dans tous les pays de l’Afrique centrale en dépit de plusieurs tentatives visant à améliorer les conditions et le respect des droits humains de cette communauté

Quelques images des DDH qui militent pour les droits des LGBT

Me Alice NKOM

×